SOCIETE SECOURS MONTAGNE ALPES-MARITIMES

Créée dans les années 50, la Société de Secours en Montagne des Alpes-Maritimes regroupait les acteurs du secours en montagne de l’époque : guides, douaniers, gendarmes locaux, montagnards chevronnés … qui assuraient les secours avec les moyens du bord mais avec un cœur énorme.


Le drame du Grand Plateau du Mont Blanc de l’hiver 1956-1957 (tragédie Vincendon et Henry), la croissance exponentielle des pratiquants des sports de montagne, une recrudescence des secours, la technicité de certains d’entre eux, ont incité les pouvoirs publics à réagir en faisant intervenir, pour cette mission d’intérêt général, le « service public ».


L’Etat confie cette mission de secours aux équipes spécialisées de la gendarmerie, de la police nationale (CRS) et depuis peu, aux sapeurs-pompiers.


Même si notre association ne participe pas directement aux opérations quotidiennes de secours en montagne, elle est constituée de secouristes bénévoles actifs et compétents (guides, accompagnateurs en montagne, « anciens » gendarmes de PGHM, CRS, pisteurs-secouristes, gardiens de refuges, médecin, pilote d’hélicoptère …). Elle reste toujours à disposition pour un renfort aux secours lourds et aux recherches d’envergure.


Elle est intégrée depuis 1998 au Plan départemental du secours en montagne des Alpes-Maritimes.


A ce titre, la Société de Secours en Montagne des Alpes-Maritimes dispose depuis 2006 d’un agrément départemental de Sécurité civile lui permettant de participer aux opérations de secours, sous l’autorité du Commandant des Opérations de Secours et d’assurer la sécurité, l’assistance, lors de manifestations sportives (trails en montagne, brevets de randonneurs, courses de ski-alpinisme …).


Depuis le 27 juillet 1995, la Société de Secours en Montagne des Alpes-Maritimes, en l’absence d’un moyen radio d’interconnexion des services, a mis en place et gère le réseau radioélectrique « Sécurité Mercantour ».


L’ensemble des montagnes des Alpes-Maritimes et ses principaux canyons sont couverts par cinq relais placés en points hauts (de 2000 m à 2700 m) qui permettent à la fois de déclencher un secours mais aussi de mettre en relation l’ensemble des acteurs de la montagne dans le seul but d’améliorer la sécurité, la rapidité et l’efficacité de l’alerte et ensuite de l’intervention.


Ainsi, un moniteur de club, un professionnel de la montagne, un garde du Parc national du Mercantour, un gardien de refuge, peut directement et rapidement, 24 h /24 et 7 j / 7 demander du secours auprès de l’organisme de secours de permanence.


La prévention est un travail ingrat : autant il est aisé de comptabiliser les accidents, autant il est impossible de savoir combien de vie sont sauvées grâce aux informations, conseils et formations que notre association fait passer chaque année auprès des associations de montagne afin de faire diminuer le nombre des accidents et d’essayer de faciliter au maximum les interventions de secours.


C’est dans ce but que la société TM DESIGN et ses partenaires ont crée cette brochure avec la collaboration désintéressée de notre association par nos conseils techniques, nos informations et certaines de nos photos.



Jean-Marie MARIA


Président de la Société de Secours en Montagne des Alpes-Maritimes


 







                                                 


Accueil